Les dividendes des banques US en danger face à de nouvelles règles de la Fed

Les dividendes des banques US en danger face à de nouvelles règles de la Fed

Investing.com  | 29/06/2020 10:06

Les investisseurs de certaines des plus grandes banques américaines sont encore plus inquiets après la décision de la Fed de limiter leurs plans de distribution de dividendes et de rachat d'actions.

La Réserve fédérale a déclaré vendredi à 33 des plus grandes institutions financières américaines et mondiales qu'elles ne sont pas autorisées à augmenter leurs dividendes ou à reprendre leurs rachats au moins jusqu'en septembre, dans un contexte de pandémie mondiale de coronavirus qui a plongé l'économie américaine dans une profonde récession et augmenté les risques pour les prêteurs.

Cette décision a été prise après le test de résistance annuel de la banque centrale, qui examine la capacité des banques à survivre en cas de ralentissement économique. Grâce à ces tests, la Fed peut forcer un changement dans les plans de rendement du capital d'une institution, tels que les dividendes et les rachats d'actions, afin d'éviter une situation comme celle dans laquelle ces prêteurs se sont retrouvés après la crise financière de 2008.

Le récent test de la Fed comprend une nouvelle formule pour les dividendes qui stipule que le paiement d'un prêteur ne peut pas dépasser son revenu net moyen des quatre trimestres précédents.

La Fed "prend des mesures pour évaluer plus intensivement les conditions des banques et pour exiger des plus grandes banques qu'elles adoptent des mesures prudentes afin de préserver le capital dans les mois à venir", a déclaré Randal Quarles, vice-président de la Fed chargé de la supervision, dans le communiqué.

"Le système bancaire reste bien capitalisé, même dans le plus dur de ces scénarios de baisse".

Pendant les mois de verrouillage liés au coronavirus, les plus grandes banques américaines n'ont pas changé leur politique de dividendes. Pour les trois premiers mois de 2020, les quatre plus grandes banques commerciales américaines - Bank of America Corp (NYSE:BAC), Citigroup Inc (NYSE:C), JPMorgan Chase & Co (NYSE:JPM) et Wells Fargo & Company (NYSE:WFC) - les ont toutes payées, JPMorgan et Wells Fargo versant plus que leurs revenus nets.

L'incertitude de ces prêteurs quant aux plans de dividendes signifie que les investisseurs sont peu enclins à posséder des actions de ces sociétés, surtout lorsque leurs bénéfices sont mis sous pression pendant la récession actuelle.

Une période de sous-performance

L'indice bancaire KBW a plongé de 6,4 % vendredi après la nouvelle, pour atteindre son plus bas niveau en un mois.

KBW Bank Index

L'indice a chuté de 36% cette année, sous-performant massivement le S&P 500 pendant la période où la crise sanitaire et la baisse des taux d'intérêt ont nui aux bénéfices des banques.

Pour l'avenir, nous anticipons une pression accrue sur les actions bancaires, en particulier alors que les États-Unis sont potentiellement confrontés à une deuxième vague de coronavirus et retardent la réouverture de l'économie. Le nouveau plafond sur les dividendes et les demandes de nouvelles séries de tests de résistance donnent à la Fed la possibilité de modifier sa politique de rendement du capital si l'économie se détériore.

Cela dit, toutes les banques ne sont pas dans le même bateau. Wells Fargo et Capital One Financial Corporation (NYSE:COF), par exemple, sont les plus susceptibles de réduire leurs dividendes prochainement, tandis que Citigroup et Morgan Stanley (NYSE:MS) pourraient poursuivre leurs versements actuels.

Selon une note de recherche de Morgan Stanley, Wells Fargo devrait réduire son dividende du deuxième trimestre de 0,51 $ à 0,36 $, et Capital One devrait réduire son dividende à zéro, de 0,40 $ actuellement.

La Fed a averti le marché que les dividendes pourraient être suspendus ou limités plus sévèrement à partir du quatrième trimestre si les pertes des banques augmentent et que l'économie s'aggrave", a déclaré l'analyste de Cowen Jaret Seiberg dans une note.

Cela risque de "décevoir toutes les parties", car "les critiques des grandes banques seront contrariées par le fait que les banques sont capables de payer des dividendes ordinaires même si les dividendes représentent moins de 30 % du capital qui est restitué aux investisseurs". Et les banques seront probablement contrariées par le fait que l'analyse de sensibilité de COVID-19 n'a pas tenu compte des mesures de relance fédérales, qui ont été nombreuses", dit-elle dans sa note.

Conclusion

Des dividendes stables et croissants ont été la principale attraction pour de nombreux investisseurs qui ont acheté des actions bancaires dans cet environnement économique très incertain. La récente décision de la Fed a introduit une grande incertitude dans les plans de rendement du capital des grandes banques, au moins tant que la pandémie continuera de peser sur l'économie.

Investing.com

Lire Aussi

Derniers commentaires

Laisser un commentaire
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Wc Canar
Wc Canar

Bitcoin vite   ... (Lire la suite)

29/06/2020 15:20 GMT· Répondre
Julien ELIAS
Julien ELIAS

une telle réaction est dangereuse car l actionnaire ne peut que se sentir spolié. la réaction peut être à effet domino avec une surreaction des marchés. affaire à suivre   ... (Lire la suite)

29/06/2020 10:51 GMT· Répondre
Forum
Ecrire une réponse...
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.

Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.

English (USA) English (UK) English (India) English (Canada) English (Australia) English (South Africa) English (Philippines) English (Nigeria) Deutsch Español (España) Español (México) Italiano Nederlands Português (Portugal) Polski Português (Brasil) Русский Türkçe ‏العربية‏ Ελληνικά Svenska Suomi עברית 日本語 한국어 简体中文 繁體中文 Bahasa Indonesia Bahasa Melayu ไทย Tiếng Việt हिंदी
Déconnexion
Voulez-vous vraiment vous déconnecter ?
NonOui
AnnulerOui
Sauvegarde des modifications

+

Téléchargez l’application

Plus d’informations de marché, plus d’alertes et plus de personnalisation de vos listes de suivi sur l’App.

Investing.com est encore mieux sur l’Application !

Plus de contenu, des cotations et graphiques plus rapides et une utilisation plus agréable sont disponibles uniquement sur l’Application .