La BCE, la RBA et la BoC devraient rester sur la touche cette semaine

La BCE, la RBA et la BoC devraient rester sur la touche cette semaine

Investing.com  | 02/06/2020 10:03

Actuellement, les banques centrales sont pour la plupart en attente, car les réouvertures dans le monde entier leur donnent l'espoir que la politique monétaire existante fonctionne. Cependant, elles n'en sont pas plus sûres que les gouvernements ne le sont d’avoir écarté la menace du COVID-19.

La Banque de réserve d'Australie, la Banque du Canada et la Banque centrale européenne se réunissent cette semaine, respectivement mardi, mercredi et jeudi. Que les taux actuels soient légèrement positifs ou légèrement négatifs, aucune de ces banques centrales ne dispose d'une grande marge de manœuvre pour stimuler l'économie par des baisses de taux supplémentaires.

Leurs monnaies respectives - le dollar australien, le dollar canadien et l'euro - ont été fortes par rapport au dollar américain ces derniers jours (voir AUD/USD, USD/CAD et EUR/USD), mais c'est plus un soulagement dû à la réouverture qu'un reflet de la politique monétaire, alors que les investisseurs sortent du refuge de la monnaie américaine.

AUDUSD - Graphique hebdomadaire

Le gouverneur de la banque centrale australienne, Philip Lowe, a fait reculer tout espoir de nouvelles mesures alors qu'il a appellé les autorités budgétaires à fournir davantage de stimulation. La RBA devrait maintenir son taux à 0,25 % et durcir ses prévisions, soutenant ainsi le dollar australien qui tente de revenir à ses niveaux de janvier par rapport à la monnaie américaine.

La réunion politique de mercredi marquera les débuts de Tiff Macklem en tant que nouveau gouverneur de la banque centrale du Canada. La banque devrait également maintenir son taux de référence à 0,25 %, et le huard a également été relativement fort par rapport au dollar américain.

Macklem, ancien vice-gouverneur de la banque centrale, devrait être fiable, mais il est peu probable qu'il prenne des initiatives audacieuses dès son premier jour de travail, même s'il a dû attendre sept ans de plus que prévu après que Stephen Poloz ait obtenu le poste avant lui.

EURUSD - Graphique hebdomadaire

La Banque Centrale Européenne a d'autres questions délicates à régler alors que le conseil des gouverneurs se réunit jeudi. La Commission Européenne a proposé 750 milliards d'euros pour un fonds de relance ainsi qu'un budget de 1100 milliards d'euros, mais étant donné les procédures qu’il faudra mettre en oeuvre pour transformer cela en réalité, la BCE n'est guère en mesure de maintenir l'économie européenne à flot.

La volonté de financement du plan de relance par des obligations émises au nom de l'UE se heurte à l'opposition non seulement des quatre pays dits frugaux - l'Autriche, la Suède, le Danemark et les Pays-Bas - mais aussi des membres conservateurs du gouvernement de coalition de la chancelière allemande Angela Merkel.

L'Allemagne a levé un autre obstacle potentiel à la participation de la banque centrale allemande à ce programme avec la décision de la Cour Constitutionnelle du mois dernier selon laquelle le gouvernement doit justifier que les achats d'actifs de la BCE sont "proportionnels" - c'est-à-dire que les effets de la politique économique sont conformes aux objectifs de politique monétaire qui sous-tendent le programme. En conséquence, la BCE aurait établi des plans d'urgence pour effectuer des achats d'actifs sans la Bundesbank.

L'UE conteste la compétence du tribunal allemand en la matière, mais le jugement introduit encore plus d'incertitude pour la banque centrale sous la direction instable de Christine Lagarde, qui a accédé à la présidence sur la base de ses références politiques et de sa nationalité plutôt que de son expertise en matière de politique monétaire.

Néanmoins, les analystes s'attendent à ce que la BCE augmente de 500 milliards d'euros son programme d'achat d'urgence en cas de pandémie, contre 750 milliards d'euros actuellement, voire plus. Les traders seront à l'affût de tout changement dans la portée des achats d'actifs dans le cadre de cet assouplissement quantitatif - par exemple si les obligations de sociétés classées « junk » en raison de la pandémie, les "fallen angels", seront éligibles.

Le taux de référence de la BCE est négatif à 0,5 % depuis septembre, il n'est donc pas possible de l'abaisser davantage. L'Euro, quant à lui, bénéficie de la faiblesse générale du dollar américain et de l'attente d'une stimulation supplémentaire grâce à l'augmentation des achats d'actifs.

Investing.com

Lire Aussi

Derniers commentaires

Laisser un commentaire
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Forum
Ecrire une réponse...
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.

Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.

English (USA) English (UK) English (India) English (Canada) English (Australia) English (South Africa) English (Philippines) English (Nigeria) Deutsch Español (España) Español (México) Italiano Nederlands Português (Portugal) Polski Português (Brasil) Русский Türkçe ‏العربية‏ Ελληνικά Svenska Suomi עברית 日本語 한국어 简体中文 繁體中文 Bahasa Indonesia Bahasa Melayu ไทย Tiếng Việt हिंदी
Déconnexion
Voulez-vous vraiment vous déconnecter ?
NonOui
AnnulerOui
Sauvegarde des modifications

+

Téléchargez l'Application Investing.com

Obtenez gratuitement des cotations, graphiques et alertes en temps réel sur les actions, les indices, les devises, les matières premières et les obligations. Obtenez gratuitement des analyses et prévisions techniques de haute qualité.

Investing.com est encore mieux sur l’Application !

Plus de contenu, des cotations et graphiques plus rapides et une utilisation plus agréable sont disponibles uniquement sur l’Application .