Facebook : Le boycott n'aura sans doute que peu d'impact, opportunité d'achat ?

Facebook : Le boycott n'aura sans doute que peu d'impact, opportunité d'achat ?

Investing.com  | 29/06/2020 13:54

L’action Facebook Inc (NASDAQ:FB) s’apprête à ouvrir en nette baisse ce lundi, après avoir plongé de 8.32% vendredi dernier, face à une vague de critiques, et à l’annulation des dépenses publicitaires de certains annonceurs majeurs.

Depuis la semaine dernière, de plus en plus de grandes marques se joignent en effet à un boycott de la publicité sur Facebook afin d'inciter le réseau social à prendre des mesures supplémentaires pour empêcher les discours de haine sur sa plateforme.

Ce n'est pas la première fois que Facebook subit des pressions pour corriger les comportements néfastes sur sa plateforme. Facebook a notamment été critiqué par le passé pour sa mauvaise protection contre l'ingérence étrangère dans les élections américaines et la propagation générale de la désinformation.

Ce n’est certes pas la première fois que Facebook est visé par de tels mouvements, mais l’ampleur semble ici suffisamment importante pour inquiéter les investisseurs.

La liste des marques de renommée mondiale qui se sont jointes à la protestation contre Facebook comporte des noms tels que REI, The North Face, Patagonia, Ben & Jerry's, Eddie Bauer, Magnolia Pictures, Upwork, ou encore Unilever (LON:ULVR) et Coca-Cola (NYSE:KO), et cette liste ne cesse de s'allonger.

Toutefois, bien que ces boycotts soient définitivement mauvais pour l’image de Facebook, les conséquences financières pourraient se révéler plus limitées qu’on ne le pense, et de ce fait, le plongeon face à ce nouveau « scandale » pourrait représenter une opportunité d’achat.

Les entreprises plus importantes que les grosses pour Facebook ?

Facebook accueille les publicité de pas moins de 8 millions d’annonceurs, et ne dépend donc pas trop d'un ou deux gros annonceurs. Un recul des dépenses publicitaires de quelques grandes entreprises ne nuira pas beaucoup à son résultat global.

Facebook a déclaré à plusieurs reprises que ses principales sources de revenus publicitaires sont limitées par l'offre plutôt que par la demande. En d'autres termes, si un grand annonceur réduit ses dépenses sur Facebook, une multitude d'annonceurs, y compris plus petits, se tiennent prêts à reprendre ses impressions publicitaires. Et bien que la baisse de la concurrence dans les enchères aux espaces publicitaires en réduira sans doute le prix moyen, l’impact ne sera sans doute pas si important que cela.

Côté chiffres, on notera que les revenus publicitaires de Facebook sont générés à 76 % par les petites entreprises et moyennes entreprises, selon une étude de la Deutsche Bank (DE:DBKGn).

Alors que les grands annonceurs peuvent prendre position et arrêter de dépenser sur Facebook, le réseau social est souvent la seule façon de communiquer des petites entreprises, qui ne peuvent pas se permettre de telles prises de position. En effet, boycotter Facebook reviendrait pour beaucoup de ces entreprises à fermer boutique.

Cette importance des petites entreprises a été illustrée avec la dernière grande annonce de Facebook, avec l'introduction de Shops au début de ce trimestre, un service qui vise spécifiquement les petites entreprises et qui permet aux détaillants de mettre en place des vitrines virtuelles sur Facebook gratuitement.

Facebook a également lancé un programme de subventions pour soutenir les petites entreprises dans le besoin pendant cette période de stress économique.

En d’autres termes, l’impact de l’opération actuelle de boycott contre Facebook sera sans doute davantage psychologique que financier, ce qui signifie que l’action devrait rapidement récupérer après le choc initial, et que la chute actuelle pourrait constituer un bon point d’entrée à l’achat.

D'ailleurs, on notera que la tourmente actuelle n'a pas enpêché Colin Sebastian, analyste de Baird, de remonter son objectif sur le titre Facebook de 240$ à 300$, ce qui représente un potentiel de gain de plus de 25% : 

Le marché de la publicité numérique s'est effondré au début de la pandémie de coronavirus, lorsque de nombreuses entreprises ont réduit leurs investissements en marketing. Cependant, alors que les États-Unis et de nombreux autres pays s'efforcent de rouvrir leur économie, M. Sebastian affirme que les annonceurs commencent à augmenter leurs dépenses sur Facebook et d'autres plateformes publicitaires.

"Nos dernières vérifications auprès des agences et des annonceurs suggèrent que la reprise progressive des dépenses publicitaires numériques se poursuit, bénéficiant d'une forte implication des utilisateurs et d'une amélioration des tarifs", a déclaré M. Sebastian.

De plus, M. Sebastian pense que le marché de la publicité numérique sera bénéfique car de nombreuses entreprises changent leurs opérations en ligne à un rythme accéléré, en raison de la crise COVID-19.

"Bien qu'il soit encore loin des niveaux de croissance étonnants et historiques du commerce électronique, le marché de la publicité numérique émerge probablement plus fort de l'environnement actuel, et les grandes plateformes telles que Facebook sont bien placées pour capitaliser sur ces tendances à plus long terme", a-t-il déclaré.

Investing.com

Lire Aussi

Derniers commentaires

Laisser un commentaire
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Forum
Ecrire une réponse...
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.

Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.

English (USA) English (UK) English (India) English (Canada) English (Australia) English (South Africa) English (Philippines) English (Nigeria) Deutsch Español (España) Español (México) Italiano Nederlands Polski Português (Portugal) Português (Brasil) Русский Türkçe ‏العربية‏ Ελληνικά Svenska Suomi עברית 日本語 한국어 简体中文 繁體中文 Bahasa Indonesia Bahasa Melayu ไทย Tiếng Việt हिंदी
Déconnexion
Voulez-vous vraiment vous déconnecter ?
NonOui
AnnulerOui
Sauvegarde des modifications

+

Téléchargez l’application

Plus d’informations de marché, plus d’alertes et plus de personnalisation de vos listes de suivi sur l’App.

Investing.com est encore mieux sur l’Application !

Plus de contenu, des cotations et graphiques plus rapides et une utilisation plus agréable sont disponibles uniquement sur l’Application .