Actions à grosse capitalisation ou Small Caps, quel est le meilleur investissement?

Actions à grosse capitalisation ou Small Caps, quel est le meilleur investissement?

Investing.com  | 15/05/2019 10:02

Investir dans les actions, lorsque c'est bien fait, peut générer des rendements sans précédent. Mais à moins qu'un investisseur ait un titre spécifique sur lequel il se concentre, il y a une autre question à se poser avant de faire des choix ciblés. Est-il préférable d'investir dans des actions de sociétés à grande ou à petite capitalisation?

Sociétés à grande capitalisation est l'appelation couramment utilisée pour les sociétés dont les actions ont une capitalisation boursière importante, ce qui signifie des évaluations supérieures à 10 milliards de dollars. Les sociétés à petite capitalisation sont exactement le contraire: les sociétés à la capitalisation boursière plus petite, souvent évaluées à 2 milliards de dollars.

Les deux types d’actions ont leurs propres indices de référence. Aux Etats-Unis, les sociétés à grande capitalisation figurent sur le très suivi S&P 500, tandis que l’indice privilégié des sociétés à petite capitalisation est le Russell 2000. La capitalisation boursière médiane des sociétés cotées sur le S&P 500 est de 22 milliards de dollars, tandis que les sociétés cotées sur le Russell 2000 ont une capitalisation boursière médiane de 800 millions de dollars.

Apple (NASDAQ: AAPL), Microsoft (NASDAQ: MSFT) et Amazon (NASDAQ: AMZN), qui sont toutes répertoriées dans le S&P, ont chacune une évaluations de 1 000 milliards de dollars, attirant une attention considérable des investisseurs et des médias. À l'inverse, il est fort possible que vous n'ayez jamais entendu parler de The Trade Desk (NASDAQ: TTD), de Cree Inc (NASDAQ: CREE) et de Coupa Software (NASDAQ: COUP ), trois des plus gros composants du Russell 2000.

Au cours des dix dernières années, il est devenu globalement admis que les petites capitalisations sont généralement plus performantes que les grandes. Mais le sont-elles vraiment? Voici ce que nous avons découvert à partir des données ci-dessous, qui répertorient les rendements totaux annuels (dividendes inclus) de l’indice S&P 500 et du Russell 2000.

Russell 2000 vs. S&P 500

Premièrement, notons que sur la base des résultats des 40 dernières années (période pour laquelle les données du Russell 2000 étaient disponibles), l’indice des sociétés à petite capitalisation a surperformé 22 fois le S&P 500; le S&P a battu le Russell 18 fois. Globalement, cela semble donc assez équilibré.

Deuxièmement, la surperformance semble être cyclique. Les données montrent que le Russell a généralement surperformé entre 1979-1983, 1991-1993, 2000-2014, tandis que le S&P a surperformé entre 1984-1990, 1994-1999 et 2014-2018. En décomposant davantage ces périodes, un schéma se dessine.

Les surperformances du Russell 2000 coïncident avec des périodes de troubles économiques aux États-Unis:

  • 1979-1983: inflation à deux chiffres, en plus des récessions en 1980 et 1982.
  • 1991-1993: récession de 1990-1991
  • 2000-2014: bulle technologique, crise des subprimes

Le S&P 500 a surperformé lorsque l’économie américaine était forte:

  • 1984-1990: boom des années 1980 menant à la récession de 1990
  • 1994-1999: expansion économique au milieu des années 90, entraînant la bulle technologique
  • 2014-2018: expansion économique après la sortie de la crise de 2008

Bien entendu, la corrélation entre la performance des indices n’est pas absolue. Certaines années, les résultats vont à l’encontre de cette théorie. Néanmoins, la corrélation est suffisamment forte pour indiquer que lorsque l'économie est en expansion, optez pour les grandes capitalisations. Toutefois, lorsque les conditions économiques deviennent difficiles, optez pour les sociétés à petite capitalisation.

Et comme nous avons déjà analysé les chiffres, voici la réponse à une question secondaire: si vous aviez investi 100 dollars dans le Russell et le S&P en janvier 1979, quel investissement aurait rapporté plus d'argent?

En janvier 2019, notre dernier point de données, vous auriez eu un rendement de 6 759$ du Russell, et de 7 735$ pour le S&P. Mais le flux des rendements dépendait aussi du temps. Le Russell a pris les devants du début de la période examinée à 1989. En 1989, le S&P a pris le relais jusqu'en 2010.

La forte reprise du Russell 2000 après la crise de la bulle technologique et des subprimes lui a permis de reprendre la tête du classement en 2010, mais cela a été perdu en 2014 lorsque le S&P est redevenu dominateur, et il le reste encore à ce jour.

Investing.com

Lire Aussi

Derniers commentaires

Laisser un commentaire
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Forum
Ecrire une réponse...
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.

Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.

English (USA) English (UK) English (India) English (Canada) English (Australia) English (South Africa) English (Philippines) English (Nigeria) Deutsch Español (España) Español (México) Italiano Nederlands Português (Portugal) Polski Português (Brasil) Русский Türkçe ‏العربية‏ Ελληνικά Svenska Suomi עברית 日本語 한국어 中文 香港 Bahasa Indonesia Bahasa Melayu ไทย Tiếng Việt हिंदी
Déconnexion
Voulez-vous vraiment vous déconnecter ?
NonOui
AnnulerOui
Sauvegarde des modifications

+