Cannabis: Les investisseurs deviennent-ils de plus en plus impatients?

Cannabis: Les investisseurs deviennent-ils de plus en plus impatients?

Investing.com  | 13/08/2019 16:30

Les investisseurs dans le secteur du cannabis développent-ils un sentiment d'impatience croissant? Cela pourrait-il accélérer la recherche de rentabilité?

Il existe des preuves qui soutiennent cette thèse. Hier, quelques-uns des principaux titres du secteur, Canopy Growth (NYSE: CGC), (TSX: WEED), Cronos Group (NASDAQ: CRON), (TSX: CRON) et Tilray (NASDAQ: TLRY), ont cédé du terrain, aggravant leur chute de la semaine dernière.

Les hausses des ventes, expansions des réseaux, partenariats stratégiques - les nouvelles qui avaient l'habitude de soutenir les prix des actions - sont en grande partie ignorés, car le chemin vers la rentabilité prend de plus en plus d'importance, alors que l'industrie en est encore à ses balbutiements.

Les nouvelles dévastatrices suscitées par CannTrust Holdings (NYSE: CTST), (TSX: TRST) renforcent encore l'impatience. Le dernier coup dur pour le cultivateur de cannabis canadien troublé est survenu hier, alors que la société a été officiellement informée que son opération grandissante à Vaughan, en Ontario, n'était pas conforme à la réglementation du gouvernement fédéral canadien, faisant chuter de 27,5% les actions à la clôture.

Depuis le début du mois dernier, lorsqu'elle a publiquement reconnu pour la première fois qu'elle cultivait de la marijuana dans des espaces non autorisés dans ses serres de Pelham, en Ontario, CannTrust a perdu environ 55% de sa capitalisation boursière. Le fournisseur de cannabis médical est en crise depuis. Elle a cessé de vendre et d’exporter des produits, a licencié son PDG et a perdu son président du conseil. CannTrust a lancé une enquête interne et s'est engagé à coopérer avec les régulateurs dans sa lutte pour se rétablir.

D'autres signes spécifiques d'impatience des investisseurs dans le secteur du cannabis ont été observés la semaine dernière, alors que deux principaux acteurs ont annoncé leurs derniers résultats. Aphria (NYSE: TSX:APHA), (TSX: APHA) et Cronos Group ont annoncé des chiffres supérieurs aux attentes au début du mois, mais aucune des deux sociétés n’a connu une hausse soutenue du cours de leurs actions.

En fait, le 8 août, Cronos a annoncé avoir presque triplé son chiffre d'affaires par rapport à la même période de l'année dernière. Toutefois, la hausse des coûts d’exploitation a pesé dans les revenus, laissant une perte totale de 13,44 millions de dollars US (17,8 millions de dollars canadiens) pour le trimestre. Résultat: les actions ont grimpé aux premières nouvelles mais sont en baisse depuis. Le titre a ouvert le 8 août sur le NASDAQ à 14,60$ et fermé hier à 13,25$, en baisse de 9,25%.

Concernant Aphria, les résultats du quatrième trimestre ont créé un précédent dans le secteur, car la société a réalisé un bénéfice pour la période de trois mois se terminant le 31 mai. Il s'agit du premier rapport sur les bénéfices depuis la légalisation de la marijuana au Canada à l'automne 2018. Les revenus de distribution ont bondi et les ventes de cannabis ont enregistré des gains impressionnants. Son cours de bourse a grimpé suite aux nouvelles, gagnant plus de 42% le 2 août, mais est en baisse de près de 11,5% depuis.

Un aperçu de l'impatience des investisseurs sera peut-être offert plus tard cette semaine, lorsque deux des plus grandes sociétés de cannabis, Canopy Growth et Tilray, dévoileront leurs résultats.

Canopy Growth publiera son rapport le 14 août. Il est sous pression pour performer. Après le dernier rapport sur les résultats, le conseil d'administration a mis en garde son président et fondateur très connu, Bruce Linton.

Le rapport sur les résultats de cette semaine couvrira la période de trois mois se terminant le 30 juin, qui correspond au dernier trimestre du mandat de Linton au sein de la société, mais le principal investisseur de Canopy, le fabricant de bière américain Constellation Brands (NYSE: STZ), a clairement indiqué un changement.

Les analystes surveilleront dans le rapport de Canopy deux indicateurs clés. Le premier sera les ventes globales.

Le deuxième domaine sera une indication des progrès réalisés dans le secteur des produits comestibles et des boissons, le déploiement du commerce de détail au Canada étant prévu pour plus tard cette année. Il est peut-être difficile de voir cela dans les chiffres, car nous en sommes toujours aux étapes de planification, mais il existe des preuves matérielles. La semaine dernière, des équipes de construction ont commencé les dernières finitions d'une installation de mise en bouteilles de boissons à base de cannabis située près du siège social à Smith Falls, en Ontario, ainsi que pour une usine de distribution mondiale. Deux signes concrets indiquant que l'expansion laissera bientôt la place à des activités de vente et de distribution plus rentables, dans un domaine avec des marges bénéficiaires plus importantes.

Tilray rapporte ses bénéfices après la fermeture US aujourd'hui.

Un point important à considérer

Une statistique à considérer: un Américain sur sept utilise l'huile de CBD. Ce chiffre, publié la semaine dernière par le sondage Gallup, représente 14% de la population américaine qui dit utiliser une forme d'huile, principalement à des fins thérapeutiques. Sur la base de 2 500 entrevues téléphoniques entre le 19 juin et le 12 juillet, ces conclusions démontrent la popularité explosive du produit à base de chanvre.

Selon le sondage, une personne sur dix âgée de plus de 65 ans utilise le cannabidiol, extrait non psychoactif de chanvre et de marijuana. L'enquête a également demandé aux répondants pour quelle utilisation ils utilisaient le CBD: 40% ont déclaré utiliser l'huile pour soulager la douleur, 20% pour l'anxiété, 11% pour le sommeil, 8% pour l'arthrite, 5% pour les maux de tête et 5% pour le stress.

L’utilisation de la CDB aux États-Unis s’est répandue depuis l’adoption du Farm Bill des États-Unis à la fin de l’année dernière, qui légalisait la culture du chanvre. La Food and Drug Administration élabore actuellement un règlement permettant à la CBD d'être commercialisée dans les aliments et comme complément alimentaire.

Investing.com

Lire Aussi

Derniers commentaires

Laisser un commentaire
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Yo Rose
Yo Rose

De la belgique, impossible d'investir dans le cannabis pour des raisons de légalité :'(  ... (Lire la suite)

13/08/2019 17:18 GMT· Répondre
Forum
Ecrire une réponse...
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.

Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.

English (USA) English (UK) English (India) English (Canada) English (Australia) English (South Africa) English (Philippines) English (Nigeria) Deutsch Español (España) Español (México) Italiano Nederlands Português (Portugal) Polski Português (Brasil) Русский Türkçe ‏العربية‏ Ελληνικά Svenska Suomi עברית 日本語 한국어 中文 香港 Bahasa Indonesia Bahasa Melayu ไทย Tiếng Việt हिंदी
Déconnexion
Voulez-vous vraiment vous déconnecter ?
NonOui
AnnulerOui
Sauvegarde des modifications

+