CAC40 : Petit joueur !

CAC40 : Petit joueur !

Gilles Leclerc  | 08/11/2019 12:26

Publié à l'origine sur la Bourse au quotidien.fr

Le petit joueur en question, c’est votre humble serviteur ! Dans mon précédent point hebdomadaire, publié il y a quinze jours, le CAC40 se situait pour la énième fois au contact de ce qui était alors une résistance de long terme, dans la région des 5 700 points (le rectangle vert sur le graphique ci-après). Depuis lors, cette résistance a été franchie et est devenue un support.

CAC40 : Petit joueur !

Comme c’était le cas depuis déjà plusieurs semaines, le biais restait positif, notamment en raison de flux d’achat se manifestant lors de tests de la résistance graphique de la zone des 5 650 points (« R->S » en vert sur les deux graphiques).

Et puis, dans un moment d’égarement sans doute, je me suis mis à (essayer) de réfléchir un peu – une fois n’est pas coutume.

Les rendements des obligations (le dix ans américain, le Bund, etc.) remontaient en flèche, ce qui est statistiquement très mauvais pour les actions. Au surplus, l’Allemagne allait très probablement basculer en récession, avec une contraction de son économie au cours des deuxième et troisième trimestre.

Comme le DAX continuait d’accélérer à la hausse – il a encore engrangé près de 0,8% hier et enregistre une progression de l’ordre de 25% depuis le début de l’année –, on aurait pu se laisser aller à des élucubrations disons financièrement incorrectes (en tout cas dans l’esprit du marché actuel) et penser qu’un observateur attentif, ou un gestionnaire de fonds, aurait éventuellement pu remarquer une légère déconnection entre économie réelle et le comportement de l’indice allemand de référence.

Passons sur des « broutilles » comme le nouvel abaissement des prévisions économiques du FMI, le rebond de l’Eurodollar ou les résultats du troisième trimestre aux Etats-Unis, globalement supérieurs aux attentes, bien qu’en repli en glissement annuel : au bout du compte, en retrouvant l’esprit torturé d’un trader bien obligé de constater que les indicateurs techniques restaient au beau fixe, l’analyse concluait que le biais restait positif.

« Gare à un phénomène contre-intuitif… Je m’explique : si cette fameuse résistance (NDLR : l’ancienne zone de résistance devenue support entretemps) venait à céder, les gérants seront mécaniquement obligés de passer à l’achat pour respecter les critères d’investissements de leurs fonds et surtout pour coller au “benchmark” de l’industrie. Dans ce cas, terminer l’année vers les 5 850 points ne m’étonnerait pas plus que ça », écrivais-je dans ces colonnes il y a deux semaines.

Petit joueur, car ces fameux 5 850 points ont été atteints non pas durant les fêtes de fin d’année, mais dès mercredi !

Tentons maintenant d’analyser les raisons de cette impulsion haussière en commençant par l’« On Balance Volume » (« OBV »), dont je rappelle qu’il mesure la direction des flux d’investissement.

Il se trouve que depuis plusieurs semaines, nous pouvions constater une accumulation (à l’achat) des positions, d’où le biais positif récurrent.

Et puis, quand l’ancienne zone de résistance devenue support (« R-> S ») a été franchie, les volumes ont littéralement explosé (« détonation » sur l’« OBV ») et le « phénomène contre-intuitif » susmentionné a donc joué à plein.

Suivez le troupeau !

Mais que faire désormais ? Les « algos » et leur contrôle absolu sur la formation des prix peuvent parfois se révéler très utiles. L’analyse graphique trigonométrique des mouvements du CAC40 en vue journalière en témoigne et elle est une nouvelle fois implacable. La pente des canaux haussiers est en effet toujours de +60 degrés, tandis que leurs pendants baissiers suivent pour leur part une pente de… -60 degrés.

À partir de là, les choses sont tout de même beaucoup plus simples et il n’y a pas d’autres choix que de se comporter comme un mouton. Tant que le support du dernier canal haussier à progression de 60 degrés tiendra bon, on restera haussier sans se poser davantage de questions… et on peut viser les 6 000 points.

Pourquoi ? Tout simplement parce que les reports d’amplitude algorithmiques (les flèches bleues verticales ci-dessous) pointent vers cet objectif, lequel restera d’actualité tant que le canal haussier du graphique précédent le sera lui aussi.

CAC40 : Petit joueur !

En revanche, le CAC40 s’est extirpé à la hausse de son canal haussier de long terme en cassant sa résistance (les doubles segments rouges obliques) et il s’agit là d’un excès typique susceptible de perdurer, surtout en cas d’accord commercial sino-américain et/ou sur le Brexit. Auquel cas, nous assisterons sans doute à une accélération finale, suivie d’un retournement.

Personnellement, je ne me laisse que « porter » dans cet environnement et ne renforce pas les positions. Il se pourrait même que je les allège lorsque les objectifs seront atteints, mais, pour tout vous dire, au cas où le CAC40 pousserait effectivement jusqu’à 6 000 points, je pense que nous aurions alors un excellent point « short » à jouer.

Avec un potentiel de consolidation assez important, mais un très faible risque, puisqu’on pourra alors placer un stop serré.

Nous n’en sommes pas encore là, mais vous voyez l’idée.

Gilles Leclerc

Lire Aussi

Derniers commentaires

Laisser un commentaire
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
lazarro pa
lazarro pa

labourseauquotidien arrêtez un peu vos analyses vous êtes vraiment mauvais , chaque fois que votre ami bechade spécule sur des tendances a venir il est dans l erreur et ceci depuis des années . Un conseil qui ne coûte rien , arrêtez la bourse( au moins pour le bien des particuliers )  ... (Lire la suite)

Il y a 19 heures· Répondre
Séb astien
Séb astien

L'objectif majeur c'est 6338. A la fois extension fibo 161%, le + haut gap de 2000, et report du range 5100-5700 au point de cassure.Cest un objectif terrible car le depassement des 6168 donnera un faux signal   ... (Lire la suite)

09/11/2019 03:09 GMT· Répondre
Forum
Ecrire une réponse...
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.

Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.

English (USA) English (UK) English (India) English (Canada) English (Australia) English (South Africa) English (Philippines) English (Nigeria) Deutsch Español (España) Español (México) Italiano Nederlands Português (Portugal) Polski Português (Brasil) Русский Türkçe ‏العربية‏ Ελληνικά Svenska Suomi עברית 日本語 한국어 中文 香港 Bahasa Indonesia Bahasa Melayu ไทย Tiếng Việt हिंदी
Déconnexion
Voulez-vous vraiment vous déconnecter ?
NonOui
AnnulerOui
Sauvegarde des modifications

+