Quelle performance pour les 7 plus grandes introductions en bourse de 2019?

Quelle performance pour les 7 plus grandes introductions en bourse de 2019?

Investing.com  | 10/07/2019 13:30

La saison d'introduction en bourse 2019 est sans doute l'une des plus attendues depuis des années. Alors que le marché haussier continue de s'étendre, de nombreux analystes comparent la situation actuelle à 1999, année où les offres publiques des entreprises de technologie ont culminé, juste avant l'éclatement de la bulle Internet.

Bien sûr, étant donné que les marchés américains atteignent des sommets sans précédent, il est parfaitement logique que les entreprises intéressées à mobiliser des capitaux par le biais de marchés publics s’engagent en ce moment. Pourtant, malgré toute cette frénésie, toutes les introductions en bourse très attendues n'ont pas surperformé. Sur les sept offres prestigieuses qui ont eu lieu jusqu'à présent en 2019, certaines ont généré des rendements impressionnants, mais beaucoup ont pris du retard ou ont même généré des rendements négatifs.

En utilisant les classements scolaires classiques, où A+ est excellent et F dénote un échec total, nous avons classé sept des offres les plus suivies jusqu'à présent cette année. Dans notre prochain article, nous examinerons les grandes introductions en bourse attendues au cours du second semestre.

1. Beyond Meat: A+

  • Performance par rapport au prix IPO: +526%
  • Performance par rapport à la première cotation en bourse: +240%

BYND Daily since IPO

Beyond Meat (NASDAQ: BYND), le fabricant de substituts de viande à base de plantes a été, sans aucun doute, l'introduction en bourse la plus chaude à ce jour cette année. La négociation en bourse a commencé le 2 mai.

Depuis lors, l'action a connu une croissance étonnante. De manière plus significative, sa poussée a été aidée par un bon récit déjà en place de la société. En réussissant à établir des partenariats à haute visibilité avec des chaînes de restauration rapide telles que la société privée Carl's Jr. et en s’inspirant de la tendance culturelle consistant à éviter la viande, la société a pu susciter l’engouement des investisseurs pour ses perspectives.

Une histoire de forte croissance associée à une narration puissante est une recette garantie pour un élan explosif. Beyond Meat se négocie maintenant à presque 100 fois les revenus annuels, sa valorisation repose donc sur des attentes à long terme plutôt que sur des bases solides.

2. Zoom Video Communications: A

  • Performance par rapport au prix IPO: +152%
  • Performance par rapport à la première cotation en bourse: +39%

ZM Daily since IPO

L'ascension de Zoom (NASDAQ: ZM), depuis qu'elle a été rendue publique le 8 avril, a été si rapide qu'elle a même surpris son PDG.

La valorisation de cet outil de visioconférence dépend toutefois de deux facteurs clés: il a plus que doublé son chiffre d'affaires l'an dernier et la société est déjà rentable. Dans le climat actuel, où de nombreuses entreprises de technologie se concentrent sur la croissance au détriment des bénéfices immédiats, la capacité de Zoom à atteindre ces deux objectifs a été largement récompensée par les investisseurs.

3. Pinterest: B

  • Performance par rapport au prix IPO: +41%
  • Performance par rapport à la première cotation en bourse: +13%

PINS Daily since IPO

Bien que Pinterest (NYSE: PINS) ait pris son envol après son introduction en bourse le 18 avril, le réseau de médias sociaux qui permet aux utilisateurs d'afficher leurs créations personnelles est de retour sur terre. Cette hausse anticipée reposait sur l'espoir des investisseurs que l'entreprise serait bientôt rentable, mais son premier rapport sur les résultats du 16 mai a conduit le titre à une valorisation plus raisonnable, sur des doutes sur le moment où l'entreprise atteindre la rentabilité.

Néanmoins, on peut affirmer que Pinterest a été la seule introduction en bourse à attentes élevées qui ait réellement bien fonctionné pour les investisseurs individuels. Bien que nous restions neutres sur les perspectives futures de Pinterest, le cours actuel de l'action reflète le potentiel de monétisation, compte tenu du fait que la rentabilité pourrait ne venir que plus tard, en 2020.

4. Levi Strauss: C

  • Performance par rapport au prix IPO: +36%
  • Performance par rapport à la première cotation en bourse: +4%

LEVI Daily since IPO

Le légendaire fabricant de jeans Levi Strauss (NYSE: LEVI), qui a été introduit en bourse le 21 mars, devrait en fait avoir deux notes selon le moment où un investisseur a pu acquérir ses actions. Pour ceux qui ont pu y accéder au prix d'introduction, le titre obtient un A; malheureusement pour les moins privilégiés, cela donne un D-.

Comme la plupart des gens n’avaient pas accès au prix de l’introduction en bourse, nous avons en moyenne classé sa note au rang de C. Levi Strauss est une entreprise solide avec des revenus en croissance mais non explosifs. Elle a une dette considérable (1,2 milliard USD sur un bénéfice net de 448 millions USD TTM) et fait face à une forte concurrence du secteur des vêtements de sport, notamment des concurrents tels que Nike (NYSE: NKE) et Adidas (DE:ADSGN) (OTC: ADDYY) parmi d'autres.

Ces facteurs expliquent les performances médiocres du titre jusqu'à présent. Bien que LEVI soit une entreprise solide, nous ne voyons pas de fondamentaux immédiats qui permettraient de redresser la barre.

5. Slack Technologies: C-

  • Performance par rapport au prix IPO: +34%
  • Performance par rapport à la première cotation en bourse: -9%

Slack Daily since IPO

Comme Levi Strauss, le rendement sur Slack (NYSE: WORK) dépend du fait que l’on ait eu accès ou non au prix IPO. Les actions Slack, qui ont commencé à être négociées le 20 juin, ne sont disponibles que depuis trois semaines. Il n’y a donc pas grand chose à dire au sujet de la société à ce stade. Son premier rapport sur les bénéfices, en tant que société cotée en bourse ne sera publié qu'en octobre.

Cependant, nous savons que l'outil de messagerie d'entreprise se négocie 30 fois plus que les revenus escomptés pour l'ensemble de l'exercice 2020 et que la croissance des revenus devrait ralentir de 67% au premier trimestre à 52% au deuxième trimestre. Pour ces seules mesures, Slack ressemble à un investissement risqué.

6. Uber Technologies: D

  • Performance par rapport au prix IPO: -4%
  • Performance par rapport à la première cotation en bourse: +2%

UBER Daily since IPO

Uber (NYSE: UBER) a été, à maints égards, l’introduction en bourse la plus décevante de la saison. À un moment donné, cette offre était si anticipée que beaucoup s'attendaient à ce qu'elle soit rendue publique avec une valorisation de 120 milliards de dollars.

Malheureusement, la société a dû abaisser ses attentes à plusieurs reprises avant son introduction en bourse le 10 mai. Elle se négocie actuellement à une capitalisation boursière décevante de «seulement» 73 milliards de dollars.

Les inquiétudes suscitées par sa rentabilité et les conflits très médiatisés avec les conducteurs ont été au centre des négociations, et l'action a perdu jusqu'à 20% de sa valeur d'introduction en bourse avant de retrouver son chemin. Jusqu'à ce que Uber démontre qu'il peut réellement gagner de l'argent, il n'y a aucune raison de penser que les investisseurs le traiteront différemment de ce qu'ils ont fait jusqu'à présent.

7. Lyft: F

  • Performance par rapport au prix IPO: -17%
  • Performance par rapport à la première cotation en bourse: -32%

LYFT Daily since IPO

Lyft (NASDAQ: LYFT) a la distinction douteuse d'être la seule introduction en bourse remarquée cette année à avoir généré des rendements négatifs pour chaque investisseur ayant participé à son offre publique le 29 mars dernier. Rien que cela lui fait valoir un F, mais c'est particulièrement flagrant maintenant, car le marché au sens large a eu sa meilleure performance au premier semestre en deux décennies.

L’enthousiasme suscité par le lancement du premier grand appel d’offres de l'année a poussé les souscripteurs à surestimer l’introduction en bourse. Les marchés, cependant, ne l'achetaient pas. Ils ne le font toujours pas. Nous continuons de croire que le manque de revenus et d'utilisateurs de Lyft ne justifient pas sa valorisation actuelle.

Conclusion

Même si les marchés des actions continuent de grimper, nous soutiendrions que les appels à la comparaison de l’environnement actuel avec 1999 sont incorrects. Les participants au marché en 2019 ont généralement eu des réactions raisonnables face aux offres récentes, sans craindre de punir les souscripteurs gloutons, comme dans le cas de Lyft.

Malgré tout, presque toutes les introductions en bourse survenues au cours du premier semestre sont trop chères, mais il en va de même pour le marché général.

Investing.com

Lire Aussi

Derniers commentaires

Laisser un commentaire
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Forum
Ecrire une réponse...
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.

Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.

English (USA) English (UK) English (India) English (Canada) English (Australia) English (South Africa) English (Philippines) English (Nigeria) Deutsch Español (España) Español (México) Italiano Nederlands Português (Portugal) Polski Português (Brasil) Русский Türkçe ‏العربية‏ Ελληνικά Svenska Suomi עברית 日本語 한국어 中文 香港 Bahasa Indonesia Bahasa Melayu ไทย Tiếng Việt हिंदी
Déconnexion
Voulez-vous vraiment vous déconnecter ?
NonOui
AnnulerOui
Sauvegarde des modifications

+