Les 3 facteurs majeurs qui guideront les prix du pétrole en 2019

Les 3 facteurs majeurs qui guideront les prix du pétrole en 2019

Ellen R. Wald, Ph.D.  | 11/01/2019 14:30

Trois développements importants sur le marché du pétrole se sont produits cette semaine, et ceux-ci pourraient avoir une incidence sur les prix à long, à moyen et à court terme.

1. Les stocks de pétrole saoudien

L'Arabie saoudite a publié les résultats officiels d'un audit idépendant de ses réserves de pétrole effectué par DeGolyer et MacNoughton. Selon les résultats de l'audit les réserves de pétrole du Royaume s’élèvent à 263,1 milliards de barils (ce chiffre n’inclut pas la part de l’Arabie saoudite dans la zone neutre qu’elle partage avec le Koweït).

La publication de cette information est importante pour deux raisons. Tout d’abord, cela prouve que le scepticisme à l’égard des réserves auto-déclarées de l’Arabie saoudite était infondé. Il est clair que l'Arabie saoudite n'induit pas le public en erreur quant à la taille de ses réserves de pétrole.

Deuxièmement, l’Arabie saoudite a choisi de publier ces informations avant la vente prévue d’obligations au cours du deuxième trimestre de l’année par Aramco. Cette vente est destinée à collecter des fonds pour l’achat prévu par Aramco du géant saoudien de la pétrochimie, Sabic (SE: 2010). Il semble donc clair que l’annonce des chiffres des réserves officielles à cette époque est conçue pour renforcer l’offre obligataire d’Aramco.

2. Les exportations de pétrole iranien

Les données préliminaires de décembre 2018 montrent que les exportations iraniennes se situent dans la fourchette attendue, conformément aux exemptions pour réduction significative accordées par les États-Unis. Pour le moins, les exportations iraniennes pour décembre sont légèrement inférieures à ce à quoi on pourrait s’attendre. Le volume de pétrole autorisé par les huit pays autorisés à importer du pétrole iranien dans le nouveau régime de sanctions américain est de 950 000 barils par jour.

Cela n'inclut pas la Grèce, l'Italie et Taïwan, qui n'ont pas divulgué leurs SRE. Selon TankerTrackers.com, les exportations de pétrole iranien ont totalisé près de 942 000 barils par jour en décembre, ce qui est inférieur au montant autorisé. Les exportations connues vers l’Inde, la Chine et la Turquie se situaient toutes au-dessous de leurs quotas autorisés. Cependant, environ 370 000 barils de pétrole par jour sont toujours en transit, sans destination précise.

Les traders devraient s’attendre à ce que les exportations iraniennes à mesure que les pays auotorisés à acheter du pétrole à l'Iran franchissent les obstacles logistiques que posent la reprise des achats de pétrole iranien et les énormes obstacles financiers mis en place par les États-Unis. Par exemple, l'Inde a récemment déclaré qu'elle avait commencé à payer son pétrole iranien entièrement en roupies (elle payait auparavant en une combinaison de roupies et d'euros). L’Iran pourra utiliser les roupies pour payer des produits indiens comme le permet la politique SRE.

Bien sûr, juste au moment où cette logistique est en train de se mettre en place, les responsables des politiques américaines vont devoir réévaluer les autorisations accordés, et pourraient tout à fait décider en avril de les révoquer intégralement.

3. Réductions supplémentaires de la production saoudienne?

L'augmentation des prix récemment constatée sur le pétrole est alimentée par les nouvelles positives concernant le différend commercial entre les États-Unis et la Chine et par la vérification que les producteurs de l'OPEP ont réduit leur production. Plus précisément, l'Arabie saoudite a annoncé qu'elle avait réduit les exportations de pétrole en janvier à 7,2 millions de barils par jour et qu'elle le ferait encore davantage en février, à 7,1 millions de barils par jour. Al-Falih a déclaré que l'Arabie saoudite avait déjà réduit sa production de pétrole à 10,2 millions de barils par jour, alors qu'elle n'avait accepté de réduire qu'à 10,311 millions de barils par jour lors de la dernière réunion de l'OPEP.

Le Wall Street Journal a rapporté qu'un responsable de l'OPEP a déclaré que les Saoudiens visaient un prix de 80 dollars le baril. C’est peut-être un prix qu’ils aimeraient voir sur la base du budget 2019 de l’Arabie saoudite, mais ce n’est pas un objectif réaliste pour le moment et le ministre saoudien du Pétrole le sait bien. L’Arabie saoudite réduit peut-être davantage sa production de pétrole qu’elle ne l’avait promis, mais ne vous attendez pas à une réduction importante de ce marché.

L'Arabie saoudite cible les acheteurs chinois et devra maintenir ses exportations à un certain niveau si elle ne veut pas céder son statut nouvellement retrouvé de premier fournisseur de pétrole de la Chine. Bien que la Russie et l'Arabie saoudite collaborent dans le cadre de coopération OPEP-non-OPEP, elles sont concurrentes sur un marché chinois de plus en plus restreint.

Retrouvez les actualités et analyses Investing.com France sur Facebook-Investingcomfrance, Twitter-InvestingFrance et Telegram-Investingfr.

Ellen R. Wald, Ph.D.

Lire Aussi

Derniers commentaires

Laisser un commentaire
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Silber Shark
Silber Shark

L Iran continue a vendre sont petrole mais n accepte pas le $ comme la Russie et la chine , le petro-dollar est mort Vive le petro-yuan chinois !  ... (Lire la suite)

14/01/2019 09:34 GMT· Répondre
Silber Shark
Silber Shark

La Saoudite risque la faillite ! 2020 ?  ... (Lire la suite)

11/01/2019 14:38 GMT· Répondre
Forum
Ecrire une réponse...
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.

Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.

English (USA) English (UK) English (India) English (Canada) English (Australia) English (South Africa) Deutsch Español (España) Español (México) Italiano Nederlands Português (Portugal) Polski Português (Brasil) Русский Türkçe ‏العربية‏ Ελληνικά Svenska Suomi עברית 日本語 한국어 中文 香港 Bahasa Indonesia Bahasa Melayu ไทย Tiếng Việt हिंदी
Déconnexion
Voulez-vous vraiment vous déconnecter ?
NonOui
AnnulerOui
Sauvegarde des modifications

+